Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Tuesday, February 21, 2006

Karzr e zanan 4Mars-8Mars2006

A toutes les femmes qui souffrent d’inégalités.
A tous les militants et organisations du Mouvement des
Femmes Iraniennes. Et les Mouvement des femmes du monde
Depuis 26 ans, la législation islamique a refusé aux femmes iraniennes les droits humains les plus fondamentaux. L’imposition de le voile a fait de la femme une citoyenne de second degré. Les tueries d’honneur sont aujourd’hui légales, et les femmes sont ainsi condamnées, la pendaison et la lipidique pour les comportements licencieux.
Une ségrégation forcée a entraîné les femmes dans l’isolation, minimisant leur rôle dans la société. Les associations no islamique sont interdites. . L’homosexualités, considéré comme un délit. Mais la polygamie et le mariage temporaire (Sighe) est légale et encouragés par l’état. Les lois concernant mariage et divorce démuni les femmes de toute liberté. Les femmes ne sont pas libre de choisir leur marie, ne peuvent pas choisi de faire des enfants et d’en être la gardienne légale, ne peuvent pas choisir un emploi qui désirent, n’ont pas droit de travailler sans permission des hommes, n’ont pas droit de voyager....etc...
Depuis 26 ans, l’état théocratique iranien a renforcé toutes ces lois contre les femmes à travers le déploiement de milices dans les rues, les lieus de travail, les lieus publics, les tribunaux. Et condamnent les femmes en prisons, et la lapidation.
Depuis 26 ans, la dépravation des droits fondamentaux a rendu la vie des femmes en Iran infernale. L’addiction, la prostitution, le suicide et l’immolation administrée par soi ont augmenté de manière effrayante parmi les femmes.
Depuis ces 26 dernières années, notre combat contre l’inégalité s’est effectue de différentes façons : dans la rue, dans les manifestations contre le port de voile, dans les prisons et sous la torture. Les jeunes filles prisonnières sont violées pour qu’elles ne puissent pas admises au paradis. Les femmes iraniennes sont combattues dan leurs vies quotidiennes contre les forces de la polices islamiques, Contre les milices qui arrêtent les femmes pour un voile mal placer sur la têtes. .
Elles sont combattues, dans les couloirs des tribunaux de divorce et de détention. Elles sont combattues contre la discrimination sexuelle dans les écoles et les universités. Elles sont combattues contre les législations
Misogynes et le pouvoir patriarcat.
Le monde se souviendra de Zahra Kazemi.
Nous avons pu retarder la lapidation de Hajiyeh et nous somme obtenues la libération de Afsaneh Norouzi.
Aussi longtemps que les lois discriminatoires et de misogynie demeurent, les femmes ne seront pas libérées de l’esclavagisme.
Aussi longtemps que ces lois existent, les femmes comme Atefeh seront exécutées, et d’autre comme Shahgol molestées sera lapidées.
Ces lois primitives et barbares sont les fondements de l’état religieux iranien. Ces lois et les administrations de pressions, garantissent, renforcement et l’étouffement les femmes. Il faut abolir ces lois, il faut sépare l’état et la religion.
Cela dépend de toutes les personnes libres penser de faire entendre leur voix contre l’in humanisme de ces lois.
Il faut continuer le combat. Ce combat pour l’abolition de ces lois est aussi le combat pour le renversement du régime islamique en Iran. Et l’établissement d’un ordre nouveau qui garantira et reconnaîtra l’égalité des droits des femmes et des hommes sous tous les aspects de vie
Privé et public.
Depuis Mars 1979, les lois moyenâgeuses ont applique en Iran, et les clergés, nous ont imposé le voile obligatoire, avec la force sur nos têtes. Depuis il y a plusieurs intellectuels et oppositions d’opinions sont exécutées.
Mais, les gouvernements occidentaux ont étaient témoins avec et silencieuse.
Aujourd’hui ; notre combat pousse le régime de faire marche arrière, aujourd’hui nous avons fait en sorte que le monde entier entende notre voix. L’expérience récent des femmes en moyen orient et l’Afghanistan et Irak, prouvent que les pouvoirs politiques, économiques et militaires actuels dans le monde n’offrent rien que la pauvreté et l’exploitation des femmes.
L’histoire de lutte des femmes prouve que tous qu’on obtient, c’est le fruit de notre combat. Et l’avenir sera le résultat de nos propres efforts.
Rassemblons nos forces pour créer un mouvement unis.
Rassemblons pour radier les lois de charia partout dans le monde.
Crions pour se faire entendre dans le monde entier.
Crions fort, que personne n’ose plus de l’appliquer des telles lois contre nous.
Le mouvement pour l’élimination de toutes lois discriminatoires islamiques contre les femmes iraniennes.
Post a Comment