Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Wednesday, December 19, 2012

André Malraux, le 3 juin 1956


Pensée de Malraux en 1956 qui, malheureusement, est d'une actualité brulante aujourd'hui!
Bonne journée
Malraux écrivait en 1956….
C'est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l'islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. A l'origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n'ont trouvé la réponse. De même aujourd'hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l'islam. En théorie, la solution paraît d'ailleurs extrêmement difficile. Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l'aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d'Etat. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s'établir successivement à travers le monde arabe. Quand je dis "musulmane", je pense moins aux structures religieuses qu'aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Dès maintenant, le sultan du Maroc est dépassé et Bourguiba ne conservera le pouvoir qu'en devenant une sorte de dictateur. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l'islam, si elles avaient été appliquées à temps… Actuellement, il est trop tard ! Les "misérables" ont d'ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l'intérieur d'une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d'eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l'avenir de leur race. L'Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c'est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d'en retarder l'évolution".
André Malraux, le 3 juin 1956

Monday, December 10, 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE *




200 organisations de la société civile lancent un débat européen sur l’abolition de la prostitution

[Bruxelles, 04 décembre 2012]   Aujourd’hui, le Lobby européen des femmes (LEF), en partenariat avec la Fondation Scelles et le Mouvement du Nid France, a organisé une conférence au Parlement européen visant à évaluer après 10 ans de mise en œuvre les politiques suédoise et néerlandaise en matière de prostitution. A cette occasion, près de 200 associations de droits des femmes, issues de 25 Etats membres et quatre autres pays, ont dévoilé leur Appel de Bruxelles « Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution ».

Auprès d'une dizaine d’eurodéputé Es représentant l'ensemble des groupes politiques au Parlement européen et de plusieurs ministres, les associations ont expliqué en quoi la prostitution constitue : une violence ; un obstacle à l'égalité ; une atteinte à la dignité de la personne ; une violation des droits humains. Elles ont aussi présenté six recommandations adressées aux Etats membres : La suppression des mesures répressives à l'encontre des personnes prostituées ; La condamnation de toutes les formes de proxénétisme ; Le développement d'alternatives réelles et de programmes de sortie de la prostitution ; L'interdiction de tout achat d'un acte sexuel ; La mise en place de politiques de prévention, d'éducation à l'égalité et à la sexualité ; Le développement de politiques de prévention dans les pays d'origine des personnes prostituées.

« Quiconque connaît la réalité de la prostitution pour les centaines de milliers de femmes en Europe qui en sont prisonnières, ne peut pas ne pas soutenir cet appel demandant une action urgente de la part de l’Union européenne et de ses Etats membres », dit Viviane Teitelbaum, Présidente du Lobby européen des femmes.

« Avec l’Appel de Bruxelles, on voit clairement que l’abolition de la prostitution est une valeur partagée dans toute l’Europe. Pour touTEs les signataires de l’Appel de Bruxelles, les politique de l’UE en matière de traite ne pourront atteindre des résultats satisfaisants tant que l’impunité des proxénètes et des clients-prostitueurs ne sera pas levée », déclare Grégoire Théry, Secrétaire Général du Mouvement du Nid France.


Plus d'informations
Pour complément d'information, cette conférence a permis le lancement de l'Appel de Bruxelles "Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution" ( en pj) .
Cet évènement a été un vrai succès par son audience, nombreuses ONG de toutes l'Europe présentes, ses débats et ses supports aux niveaux de parlementaires européens et français.
Il s'agit maintenant de relayer cet appel en le faisant signer et en interpellant nos élus politiques pour que" l' Union Européenne et ses Etats membres revoit totalement leur politique de lutte contre la traite des êtres humains qui n'a ni sens ni chance d'aboutir tant que l'impunité des proxénètes et des clients prostitueur demeurera la règle."
Rendez vous sur le site de la CLEF ou du LEF pour retrouver cet appel.
www.clef-femmes.fr  ou
www.womenlobby.org