Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Tuesday, September 30, 2014

CLEF


Paris le 19 septembre 

Communiqué de presse 

Le 3 février 1973 paraissait dans le nouvel observateur «  le manifeste des 331 » pétition signée par 331 médecins qui déclaraient avoir pratiqués ou aidés à des avortements  reprenant ainsi «  le manifeste des 343 »    signé par 343 femmes déclarant avoir avorté.

Militantes des droits des femmes et médecins ont contribué à la promulgation de la loi le 17 janvier 1975 autorisant l’avortement en France sous certaines conditions.

Mais l ‘interdiction de l’IVG est encore largement répandue dans le monde, y compris dans l’union européenne.
Cette interdiction d’un accès à un avortement sûr et légal  est à l’origine de 50000 morts par complications  et  les invalidités temporaires ou définitives  seraient de l’ordre de 8 millions  sur plus de vingt millions d’avortements non médicalisés par an.

Médecins du monde et à leur côté d’autres associations comme le mouvement français pour le planning Familial ont décidé de mener une campagne de plaidoyer sur la nécessité d’un meilleur accès à la contraception et à l’avortement sûr et légal dans le monde.
Cette campagne de plaidoyer  avec la publication du manifeste des médecins  dans le nouvel observateur  du 18 septembre 4 jours avant la session spéciale organisée lors de l’assemblée générale des nations unies en vue de célébrer les 20 ans de la conférence du Caire est un moyen de rappeler  à la France  et aux autres pays, face à la montée en puissance de groupes conservateurs, qu’ils doivent réaffirmer avec force leur engagement à défendre le droit des femmes  à décider librement d’avoir ou non des enfants  et d’adopter une position ferme en faveur de l’accès à la contraception et à l’avortement sûr et légal. 
 
La CLEF salue cette initiative et fait de cette exigence l'une de ses priorités tant au niveau européen qu'international

Post a Comment