Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Sunday, October 26, 2014

vitriolée à l'acide

La shariat et le visage vitriolé des femmes iraniennes


Depuis le 15 octobre les Iraniennes vivent dans la terreur. Plus de quinze jeunes femmes ont été attaquées à l’acide par des motards en plein centre-ville d’Ispahan alors qu’elles étaient au volant de leur voiture. Ces femmes gravement brulées aux mains et au visage, dont certaines resteront aveugles à jamais, avaient la jeunesse et la beauté pour points communs.
Selon les autorités iraniennes, ces agressions étaient non-organisées, actes d’individus isolés et sans rapport avec la propagande des religieux pour appliquer activement le précepte de la shariat, selon lequel les musulmans doivent se surveiller les uns les autres, « ordonner le bien » et « interdire le mal ». Sans rapport aussi avec la loi qui est en passe d’être votée au Parlement, prévoyant une plus grande marge de manœuvre et une protection juridique pour les organisations et les individus qui sont chargés d’« ordonner le bien » et d’« interdire le mal ». Destinée essentiellement aux femmes « mal-voilées », cette loi stipulera que toute résistance, menace, insulte contre les gens chargés de veiller à la chasteté et de lutter contre la débauche dans la société sera passible d’une condamnation à la prison ferme et à une lourde amende.
Là où les femmes sont systématiquement insultées, méprisées, humiliées et maintenant attaquées à l’acide en plein centre-ville, alors que rien ne protège leurs droits, sont-ce vraiment les agents chargés de veiller à la chasteté de celles-ci qui ont besoin d’être défendus par la loi ?
Depuis l’avènement de la République islamique, les femmes iraniennes sont devenues la cible numéro un du nouveau pouvoir. Le 8 mars 1979, à l’occasion de la journée internationale des femmes, l’ayatollah Khomeyni a décrété l’obligation du port du voile, conformément à la shariat. Une mesure significative dont l’enjeu dépasse largement le mépris et la misogynie ordinaires des ayatollahs pour la population féminine. La cristallisation des contraintes religieuses autour de la femme –port du voile, interdiction d’entrer dans l’espace public ou d’exercer tout une série de métiers, mise à l’écart des femmes qui occupaient des positions clés sous l’ancien régime, … –, s’est inscrite dans le renforcement des principes patriarcaux qui avaient perdu leur automatisme sous la modernisation du régime Pahlavi. Les religieux ont directement plongé le corps féminin dans les rapports de pouvoir, opérant sur lui une prise immédiate : ils l’ont stigmatisé, investi, dressé, supplicié, exigeant de lui des signes d’assujettissement. Le corps voilé des femmes était le premier lieu où la shariat affichait son plein pouvoir, le lieu par excellence de l’affirmation emphatique du pouvoir religieux. Il s’est emparé du corps féminin pour le montrer marqué, vaincu, brisé. Si le musulman doit être et paraître en même temps, la femme musulmane doit être voilée pour afficher sa soumission à Dieu et à ses hommes.
Khomeyni a fait du port du voile un spectacle quotidien qui a mis en scène une politique du pouvoir : il a rendu le corps sensible à tous. Sur le corps des femmes s’exhibe désormais la présence de son nouveau régime. Le corps voilé devient le point de départ de l’exercice du pouvoir par les religieux shi’ites, un pouvoir qui s’exerce d’abord par la femme pour s’étendre à toute la société. Il s’inscrit dans un système de domination où les religieux demandent, décident et font exécuter leur volonté sur les femmes. Si le voile est devenu obligatoire en Iran, c’est qu’il représentait la force religieuse et opérait sa volonté : sur les corps d’abord et sur les esprits ensuite. Nombre de châtiments sont prévus à l’encontre de celles qui osent un tant soit peu enfreindre la loi. Pour les mollahs, la moindre désobéissance est un acte d’hostilité qui mérite d’être puni, quelque soit le moyen.

Dans une société où la vie d’une femme, selon la shariat, vaut la moitié de celle d’un homme, et où le corps féminin est considéré comme l’élément de débauche, l’attaque à l’acide en appelle à une légitimité sous-jacente, établie par l’ordre religieux, par la shariat. Peu importe que ces attaques soient isolées ou organisées, elles font signe vers une mise en cohérence de l’ordre religieux avec ses propres principes.



Mahnaz Shirali
Sociologue



Thursday, October 23, 2014

یک خانم از ایران این متن را برایم فرستاده با شما تقسیم میکنم. حمله به زنان ازروزهای انقلاب شروع شد.


  • *H2So4* روز واقعه ما در خانه كوچه بزرگمهر زندگى ميكرديم . تقريبا ابتداى خيابان ژاله. حوالى عصر روزى از روزهاى ابتدايى اسفند ماه سال هزار و سيصد و پنجاه و هفت، با پدر همزمان به در خانه رسيده بوديم . چاق سلامتى تمام نشده بود كه همهمه اى گنگ و مبهم را شنيديم.از در خانه تا سر خيابان دويست مترى فاصله بود . به سرعت به سمت خيابان دويدم. هوا گرگ و ميش غروب بود و لحظه به لحظه تاريكتر ميشد. به خيابان كه رسيدم جمعيت بزرگ زنان را ديدم . معترضين به حجاب اجبارى . از سمت چهار راه آبسردار به سمت ميدان بهارستان مي امدند. از مدرسه علوى و اقامتگاه امام امت بر ميگشتند. خسته و غم زده و مشوش. نظم و ترتيبى هم نداشتند . تو گويى لشگر شكست خورده. امام رعاياى درجه دوم را در بارگاه خود راه نداده بود. سوسن را ديدم ،او هم مرا ديد ، با سر و چشم اشاره كرد تا به كنارش بروم . مردد بودم . هيچ مردى داخل خيابان و در بين جمعيت زنان نبود. مردان در پياده رو ، يا ساكت نگاه ميكردند ويا لودگى ميكردند و متلك ميگفتند. چند تايى ريشو هم كنار زنان چادرى در پياده رو ايستاده بودند و شعار ميدادند: حزب فقط حزب الله رهبر فقط روح الله، واى اگر خمينى حكم جهادم دهد، و ..... بيشتر از آنى سوسن را دوست داشتم كه بخواهم بيخيالش بشوم. رفتم كنارش ، لبخند دلنشينش را زد، موهاي چون برفش ، يادگار حكم ابد و سالها ماندن در اوين ، لَخت و رها تا سر شانه هايش بود . گفت : كاش دايي هم ميومد. گفتم : بيخيال بابا شو . خنديد ، گفت : هى اپورتونيست! نميخواى قداست بابات بشكنه ؟گفتم : براش سخته ، براى منم سخته خودت ميدونى . گفت : ولش كن ، حالا كه اومدى . گفتم چى شد ؟ گفت : حتى داخل مدرسه هم راهمون ندادن . بعضى ها ميگن اصلا خمينى خبر نداره و كار اطرافيانش بوده ، بعضى ها هم ميگن دستور خودش بوده .نميدونم . گفتم : الان كجا ميريد؟ گفت : سمت خونه طالقانى ، شايد حرفمون را گوش كرد. گفتم : فكر ميكنى مسئله حجاب ، مسئله مهمه مملكته؟ گفت: يك روز مياد كه از اين حرفت پشيمون ميشى . حجاب اجبارى شروع پوزه كردن آخوندها تو زندگى روزمره مردمه. الان با شعار يا روسرى يا توسرى كنار خيابون وايسادن ، چند وقت ديگه تو ظرف اسيد مى چپاننمون. سي و هفت سال پيش بود !

Iran

https://www.facebook.com/video.php?v=10152348726705841
les femmes brûlent en Iran
Ispahan, manif , désobéissance civil contre l'intégrisme religieux,  qui mutile les femmes mal voilé dans la rue . les manifestants sont étaient attaqué par les garde spécial  de morale religieux. il y a deux semaines , Cinq femmes  belles sont mutilés et brulés de visage par Acide sulfurique 

Thursday, October 09, 2014

13 octobre 2014 .je participe

Laïcité : une force et un bouclier pour les femmes Lundi 13 octobre 2014 - Maire du 6ème arrondissement de Lyon



Réservez votre journée du

lundi 13 octobre 2014 

pour assister au colloque de Regards de Femmes sur « La laïcité: force et bouclier pour les femmes »,
qui se tiendra à la mairie du 6e arrondissement de Lyon (58 rue de Sèze).

Colloque organisé dans le cadre de laQuinzaine pour l'égalité entre les femmes et les hommes en Rhône-Alpes (du 4 au 17 octobre) intitulée cette année « l'avenir a-t-il un sexe ? ».

Le 13 octobre : une journée pour comprendre à travers des témoignages de tous horizons en quoi la laïcité offre un cadre incontournable pour accéder à l'égalité femmes-hommes et à la liberté des femmes à disposer de leur corps et de leur esprit par rapport à l'oppression de toutes les religions dans le monde.

Deux tables rondes animeront ce colloque :

1/ « La laïcité contre l'oppression des religions sur le corps et l'esprit des femmes »

La journée débutera par la question fondamentale : peut-il y avoir liberté et égalité sans laïcité ?

Les principaux domaines où la religion exerce son emprise sur le corps et l'esprit des femmes seront ensuite analysés à travers des cas concrets : le psychisme, la sexualité, l'école, le sport, le communautarisme.

Enfin, les tentatives de régression, observables dans toutes les religions et sous couvert parfois de discours dits « progressistes », seront étudiées afin de réveiller la vigilance de chacune et chacun.

2/ « Laïcité, principe universel : force et bouclier pour TOUTES les femmes »

L'après-midi se composera d'un tour du monde et des religions à travers des témoignages de femmes et d'hommes qui opposent aux principes religieux oppressants le principe universel de laïcité.

Déroulé du colloque : http://www.regardsdefemmes.com/Documents/Deroule-previsionnel-colloque-RDF-laicite-force-bouclier.pdf

Pour s'inscrire : colloque@regardsdefemmes.com 

London 25 Ocober 2014

Une conférence féministe très importante à Londres à la fin d'octobre. Le samedi 25 octobre at 9:00 a.m., at the Institute of Education, 20 Bedford Way, Londres WC1H OAL, aura lieu une grande Conférence féministe sur la politique européenne sur les femmes, la santé mentale, l’activisme féministe,la prostitution, la pornographie et bien d’autres sujets féministes encore. Il y aura des conférencières du monde entier. Cela se termine à 17h30 et, pour celles qui pourront rester, suivra une très belle fête à 19h. Inscrivez-vous dès maintenant en copiant le site ci-dessous, ou en le tapant sur google ou encore en écrivant à Lisa-Marie Taylor (lisa-marie taylor lisa-marietaylor@hotmail.com). Les prix vont de 15 livres pour les jeunes et les sans emplois; 25 livres pour les personnes qui s’inscrivent rapidement 30 livres pour les autres. Ce sera un événement réellement exceptionnel. Feminism in London 2014 (25th October) The largest feminist conference in the UK - 1000 delegates expected. An annual event bringing women together to look at the important issues. Pornography, prostitution, European policy, activism, mental health and much much more, including international speakers from around the world. Tickets are on sale now ... be a part of positive change for women and girls www.feminisminlondon.co.uk