Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Wednesday, September 10, 2008

Burqa

LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES
Association 1901, créée par Simone de Beauvoir
http://www.ldif.asso.fr



COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 12 juillet, 2008


Le Conseil d’Etat a su trancher et trouver les mots justes!


La LDIF se félicite de la décision du Conseil d’Etat qui a refusé par un arrêt du 27 juin la nationalité française à une marocaine musulmane, habitant les Yvelines, parce qu’elle portait une burqa.

Un élément essentiel de cet arrêt tient au fait qu’il identifie un excès ( une radicalité ») dans la pratique religieuse dès qu’elle se traduit par « un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et notamment le principe d’égalité des sexes ».

La formulation de cette décision représente une avancée considérable par rapport à l’affirmation classique de la laïcité qui évite toute interprétation des signes religieux. Enfin, comme le demandent les féministes depuis la première affaire du voile en 1989, le Conseil d’Etat, confronté à un cas extrême d’enfermement et de soumission à travers le voile, ose dire ce que cela signifie.

Le voile n’est pas un signe religieux comme les autres. Il signifie la ségrégation entre les hommes et les femmes et un statut d’infériorité des femmes. Le fait que certaines d’entre elles le revendiquent ne change rien au sens de ce symbole.

En filigrane cet arrêt invite les religions, en l’occurrence la religion musulmane, mais les autres devraient aussi y réfléchir, à toiletter leurs textes et ou leurs pratiques à la lumière de l’évolution des droits et notamment du droit des femmes.


Annie Sugier,

Présidente de la LDIF
Post a Comment