Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Monday, November 30, 2009

Les femmes, la crise financière et économique –

01.11.09
Les femmes, la crise financière et économique –
L'urgence d'une perspective de genre
par Cécile Gréboval

Le Lobby européen des femmes (LEF), la plus grande coalition d'organisations de femmes dans l'Union européenne (UE), demande aux responsables politiques à tous les niveaux de reconnaître que cette récession est un moment de transformation historique, une opportunité pour réaffirmer qu’une autre vision du monde est possible. Dans cette transformation, les valeurs fondamentales de l'Union européenne y compris l'égalité entre les femmes et les hommes doivent occuper une place centrale.

La crise financière et économique est sexuée dans ses caractéristiques et dans ses effets. La crise initiale et les plans de relance qui ont suivi tant au niveau européen, qu’au niveau national et international n’ont pas réussi à reconnaître, à comprendre, à analyser et à remédier à l'impact sexospécifique de la crise. Continuer à occulter cet impact tout en déniant aux femmes la possibilité de participer aux solutions de sortie de crise aura des effets négatifs sur les conditions de vie des femmes, des hommes, des filles et des garçons ainsi que sur notre cadre de vie commun.

La crise mondiale se répercute également sur les femmes dans d'autres régions du monde, avec des conséquences sur les économies qui sont dépendantes du travail et des revenus des femmes, y compris de l’envoi de fonds. L'égalité entre les femmes et les hommes est un objectif de l'Union européenne fortement inscrit dans les traités. Pour l’ensemble des milliers de femmes dans les 30 pays européens représentées au sein du LEF, il est essentiel que les responsables politiques prennent aujourd’hui acte de ces réalités en vue de l’élaboration de politiques adaptées qui associent les femmes dans les réponses apportées tant dans les plans de relance que dans les phases de transition qui s’ensuivent.
Recommandations
À la lumière des considérations qui précèdent, le Lobby européen des femmes demande:
 Une analyse systématiquement par les institutions de l’Union européenne et les gouvernements de l'impact de la crise sur les femmes et les hommes et la mise en œuvre de réponses qui tiennent compte de cette analyse et qui prenne en compte les identités multiples des femmes tout au long de leur cycle de vie.
 L’application progressive mais systématique de la budgétisation selon le genre en tant que méthodologie pour l’élaboration du budget de l’Union européenne et des budgets publics nationaux à tous les niveaux.
 L’adoption par les Etats membres de mesures contraignantes pour la parité dans les organes décisionnels du secteur économique et financier et dans les conseils d’administration des entreprises.
Afin d’éviter le développement d’un système social à deux vitesse et une plus grande paupérisation des femmes, le LEF recommande également :
 L’élimination par les Etats membres des dispositions obsolètes fondées sur le modèle de l’homme chef de ménage dans les textes régissant les droits relatifs à l’emploi et à protection sociale et en particulier les régimes de retraite.
 L'individualisation par les Etats membres des droits en matière de sécurité sociale et de fiscalité, pour rompre la dépendance des femmes envers leur partenaire et / ou l'Etat.
 Des investissements accrus par les Etats membres et par le biais des fonds structurels européens dans l'infrastructure sociale, en particulier dans l'éducation, la santé, la prise en charge des enfants et des personnes dépendantes, qui aurait un double effet : d’une part, créer des emplois dans le secteur public qui comporte un nombre élevé de femmes et, d'autre part, un allègement de la charge des soins aux personnes qui pèse de façon disproportionnée sur les femmes.
 L’adoption par l’Union européenne et les Etats membres de mesures de congés maternité, paternité et parentaux rémunérés et allongés, visant à une répartition plus égalitaire des responsabilités familiales et du travail domestique entre les femmes et les hommes et à une plus grande égalité sur le marché du travail.

La crise économique actuelle est différente des récessions précédentes. Les femmes sont largement étrangères à son origine mais elles sont menacées de façon différente que les hommes d’en subir de manière disproportionnée les effets qui remettent en cause le modèle social européen. L'égalité entre les femmes et les hommes n’est pas un luxe, réservé uniquement aux périodes de croissance économique. Elle est une obligation juridique et morale pour tous les Etats membres. Il est primordial maintenant plus que jamais d’investir et de progresser vers l'égalité entre les femmes et les hommes afin d'éviter un recul dans les gains que les femmes et la société dans son ensemble ont fait au cours des décennies précédentes.


Le Lobby européen des femmes (LEF) est la plus large alliance d’organisations non gouvernementales de femmes dans l’Union européenne, avec plus de 2500 organisations membres dans 30 pays. Notre travail consiste à influencer la politique européenne, en œuvrant ensemble à la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de la vie publique et privée ainsi que dans toutes les politiques européennes.
EWL‐ LEF, 18 rue Hydraulique, B‐1210 Bruxelles Tel. +32 2 217 90 20 – Fax: +32 2 219 84 51 ‐ e‐mail: ewl@womenlobby.org
Website: http://www.womenlobby.org
Post a Comment