Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Sunday, January 03, 2010

Contre la Burqa

Débattre - Yvette Roudy pour la loi contre la burqa

Tout d'abord rappelons que le port de la Burka comme du voile n'est pas inscrite dans le Coran. C'est une invention d'une branche intégriste musulmane qui vise à propager son idéologie (et nous savons que toutes les religions ont vu surgir en leur sein un courant intégriste, à un moment ou un autre).

Ensuite il faut rappeler qu'en France, les Eglises et l'Etat sont séparés. Et rappeler que la loi de la République est au dessus des lois religieuses.

Il s'agit en fait de propagande politique, menée, orchestrée par un courant politique particulier qui utilise la religion, attaque notamment notre laïcité, nos principes et nos valeurs à travers ce qu'il pense être notre point faible : à savoir les droits des femmes dans le but final de fragiliser notre démocratie.

Chez nous les droits des femmes sont récents; donc fragiles, insuffisamment défendus. C'est notre point faible.

La laïcité est inscrite dans notre Constitution. C'est un principe donT nous devons être fiers.
Nos relations avec l'Eglise Catholique sont claires et nos Evêques respectent la loi française. (voir déclaration de Mgr Tauran)
Il s'agit essentiellement du statut de la Femme. D'égalité entre Femme et Homme, principe également inscrit dans notre constitution ;

De très jeunes femmes portant la burka viennent nous expliquer qu'il s'agit de leur liberté, de leur droit.

Il se peut qu'elles soient sincères. Mais nous savons qu'en vertu de relations de dominant à dominé, de conditionnement, un esclave peut finir par aimer ses chaînes. La pratique de la liberté exige un long apprentissage
On nous dit encore : vous allez stigmatiser une communauté.

Serait-elle aussi fragile? Mais nous connaissons de nombreux musulmans en France qui respectent notre Constitution.
En vérité cette affaire devrait être réglée par des musulmans eux mêmes à l'intérieur de leur communauté.
Alors oui, il faut une loi parce que tous les arguments contre plongent leurs racines dans une propagande astucieuse, menée par un petit groupe d'hommes qui ont eu l'idée machiavélique de nous envoyer dans notre République un cheval de Troie avec en prime des victimes consentantes. C'est la partie immergée de l'iceberg.

Si nous cédons à l'intimidation , après le voile, après la burka, on nous demandera des horaires réservés dans les piscines, des programmes scolaires allégés (la biologie est visée, la contraception, les droits des femmes)? on nous demandera des espaces séparés pour les femmes et les hommes dans les bus, le métro, les trains, les restaurants, les cafés, les théâtres, les cinémas afin de protéger les hommes de la vue des femmes - ce qui est parait-il susceptible de provoquer chez eux des pulsions irrépressibles. Ce sera l'Apartheid. Sachant que les femmes qui oseront circuler librement seront exposées à toutes les agressions.

Alors il faut oui, une loi, parce que "entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. (Lacordaire)


Yvette Roudy


A l'Assemblée Nationale devant la commission parlementaire présidée par André Gerin, député du Rhône

17 décembre 2009