Pages

mouvement des femmes Iraniennes

mouvement des femmes Iraniennes

Wednesday, September 03, 2014

Martine Storti

Si une plaque ne fait pas un ministère, le féminisme ne doit pas céder au simplisme politique

Comme d’autres féministes, j’ai reçu un texto du cabinet de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, m’invitant à assister, mercredi 3 septembre, à 19 heures, à un moment historique, celui où Marisol Touraine, je cite, « apposera la mention droits des femmes sur la façade du ministère pour bien marquer que le ministère des droits des femmes est encore bien là ».
Autant le dire, je trouve cette "cérémonie" ridicule et cette invitation quelque peu humiliante. 
Affirmer en effet qu’une secrétaire d’Etat rattachée à la ministre des affaires sociales et de la Santé, comme c’est le cas dans l’actuel gouvernement, est institutionnellement la même chose qu’un ministère de plein exercice, comme l’était le MDDF dont Najat Vallaud Belkacem était la titulaire, est quand même vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Une secrétaire d’Etat, n’est pas un-e ministre, elle n’assiste pas à tous les conseils des ministres, n’a pas de budget propre, ne peut pas signer de décret. De surcroîtle rattachement à lasanté et aux affaires sociales, limite considérablement le périmètre des sujets traités.
La question de l’égalité entre les femmes et les hommes ne relève pas de la santé ou des affaires sociales, elle est une question politique, à portée transversale, qui concerne l’ensemble des domaines et des enjeux (qu’ils soient sociaux, sociétaux, économiques, culturels, diplomatiques, judiciaires, policiers, militaires…) et qui donc se situe au niveau de l’ensemble de l’action gouvernementale.
Idéalement, un ministère des droits des femmes nedevrait pas exister. Idéalement en effet, si  chaque ministère et chaque administration était conscient-e qu’il y a un aspect genré dans son action, un ministère des droits desfemmes neserait pas nécessaire. Mais tel n’est pas le cas. Encore maintenant, malgré des progrès, il faut sans cesse exercer vigilance, attention, éveil, souligner que les effets de telle ou telle mesure, de telle ou telle loi, ne sont pas les mêmes pour les femmes et les hommes, compte tenu de leur place dans la société, créer des dispositifs permettant d’avancer sur le chemin de l’égalité et de la liberté.
Un ministère des droits des femmes de plein exercice a une double fonction. Une fonction symbolique, en tant que son existence indique une conscience de la transversalité de l’enjeu de l’égalité et de la liberté des femmes, une fonction d’aiguillon, de rappel à l’ordre, de propositions. Ces deux fonctions, déjà peu aisées lorsque le ministère est de plein exercice, ne peuvent être exercées par un secrétariat d’Etat rattaché à un ministère particulier.
 
Et une plaque sur un mur ou une porte n’y changera rien.
Je ne me rendrai donc pas à l’invitation de la ministre mercredi soir. Mais je n’irai pas non plus au rassemblement organisé ce soir mardi 2 septembre devant l’Hôtel Matignon, pour protester contre la disparition du MDDF. Le texte initié par le CNDF (collectif national des droits des femmes), signé de plusieurs associations et partis politiques qui appelle à ce rassemblement dénonce à juste titre cette disparition ; mais il est aussi flanqué d’un dernier paragraphe qui dénonce « un virage à droite très significatif » et affirme ne pas vouloir laisser « les acquis du mouvement féministe disparaître dans les affres d'un remaniement délétère ».
 Comme à chaque fois que le CNDF propose un texte, celui-ci n’est pas modifiable, c’est à prendre ou à laisser. Eh bien j’ai laissé. Parler de la suppression du MDDF suffisait. Vouloir y  ajouter un propos plus large – et en effet  le « mouvement féministe » peut et doit contribuer à l’analyse et à l’action politiques, en particulier dans l’actuelle situation, grave et complexe -  supposait autre chose que formules convenues et considérations politiques sommaires. Je ne m’étonne pas que le Parti communiste, le Parti de gauche, le Front de gauche se joignent volontiers à cet appel qui relaie leurs analyses à bien des égards simplistes.
 Post scriptum :
Depuis sa nomination au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem subit une volée d’attaques et d’injures sexistes, racistes, misogynes. Je souhaite et j’espère que le « mouvement féministe » lui apporte, sous cet angle-là, soutien et solidarité. Elle a ici les miens.

TOUS LES COMMENTAIRES

02/09/2014, 13:06 | PAR NIGHTTIMEBURD
Je ne vois pas bien ce que vous dénoncez ici comme des "formules convenues et considérations politiques sommaires". N'est-ce pas sommaire de noter en une phrase que "le PC, le PG et le FG se joignent volontiers à cet appel qui relaie leurs analyses à bien des égards simplistes" ? Sur quoi vous basez-vous ? Cela peut-il être évacué en une phrase ? Par ailleurs je ne vois pas non plus quelle contradiction vous trouvez entre le virage à droite très net du gouvernement et le fait que les droits des femmes sont soudain mis de côté. Ça me paraît au contraire plutôt logique.
02/09/2014, 13:30 | PAR LUCIDITY
, « apposera la mention droits des femmes sur la façade du ministère pour bien marquer que le ministère des droits des femmes est encore bien là ».

Je suppose qu'elle effacera par la même occasion Liberté Egalité Fraternité...
02/09/2014, 14:07 | PAR FREDERICPONCET
"le rattachement à lasanté et aux affaires sociales, limite considérablement le périmètre des sujets traités."
Si ce n'était que ça ! le rattachement à la santé et aux affaires sociales assigne les femmes à un rôle, ce que le féminisme dénonce justement (il me semble).
02/09/2014, 14:07 | PAR OURSE BLANCHE
inoui ces technos robotes ont perdus le sens du Reel,passons nous d'eux et d'elles,tout cela c'est de la com pour faire croire que ils et elles font kekchose..................
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
02/09/2014, 15:18 | PAR MÈRE-GRAND
En gros, je suis d'accord avec cette vue des choses !
02/09/2014, 15:35 | PAR ANNICK VALIBOUZE
Une plaque pour le droit des femmes, après les avoir flouées principalement avec sa loi sur les retraites ?
Que c'est pervers.
Quel toupet a cette grande bourgeoise de Marisol Touraine !
02/09/2014, 16:31 | PAR MAUWA09
Le plus "interessant" sera la reception après la cérémonie
Champagne, petits-fours...?
Il faut bien qu'ils ou elles s'amusent un peu ...
C'est le con-tribuable qui paie !

02/09/2014, 16:53 | PAR BRIGITTE PINSON
Le meilleur ennemi des femmes, c'est le féminisme!
Il est stupide de parler d'égalité entre hommes et femmes, le terme équité serait plus approprié.
Je ne veux pas être l'égale d'un homme, je ne suis pas un homme.
J'ai autant de droits et de devoirs qu'un homme, ni plus ni moins, membre d'un groupe qui s'appelle "des êtres humains".
Quand je veux affirmer un point de vue, quand je discute avec quelqu'un, je le fais en tant que personne, que je m'adresse à un homme ou à une femme, et je me fiche totalement de savoir quel "genre" est en face de moi!
Une femme ministre de l'éducation nationale? La belle affaire! L'essentiel est dans les compétences et le travail accompli, en porte-jarretelles ou slip kangourou!
Tout ce cinéma, ce baratin, ça fatigue, beaucoup. Le mieux serait de ne pas en parler, de ne pas relever ces billevesées qui n'apportent rien à personne.
Le silence est la meilleure réponse à la vanité des choses et des gens.



02/09/2014, 17:35 | PAR NIGHTTIMEBURD EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE BRIGITTE PINSON LE 02/09/2014 À 16:53
Vous vivez dans quel monde, Brigitte Pinson ? Parce que ça n'est pas le même que le mien, et votre planète a l'air bien plus paisible.
02/09/2014, 17:38 | PAR JEAN-ETIENNE DELERUE EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE BRIGITTE PINSON LE 02/09/2014 À 16:53
Et plutôt qu' "égalité", "égalité des droits" ça vous va ? Votre provocation : "Le meilleur ennemi des femmes, c'est le féminisme!" ne peut malheureusement que plaire aux machos et aux réacs.
02/09/2014, 18:36 | PAR NIGHTTIMEBURD EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE JEAN-ETIENNE DELERUE LE 02/09/2014 À 17:38
D'accord avec vous. Déjà de la part d'un homme, ce genre de commentaires... Mais alors de la part d'une femme, je trouve ça impardonnable. Incroyable.
02/09/2014, 19:44 | PAR STÉPHANE TABOURET EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE NIGHTTIMEBURD LE 02/09/2014 À 18:36
Mais alors de la part d'une femme, je trouve ça impardonnable. Incroyable : cela prouve simplement qu'il y a des femmes intelligentes et lucides.
02/09/2014, 23:47 | PAR ZUMBI EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE STÉPHANE TABOURET LE 02/09/2014 À 19:44
Visiblement il y a des hommes et des femmes qui sont aussi peu "intelligents et lucides". Ne pas distinguer les catégories d'"égalité" et d'"identité" vous ferait prendre des notes désastreuses dés votre première disserte de philo et à n'importe quel cours d'économie, où par exemple on vous explique que la première fonction de la monnaie est de créer une mesure commune (égalité/inégalité) à des choses qui par nature sont absolument différentes, comme une charretée de blé et un gramme d'argent.
Ou alors j'applique votre raisonnement : si je veux être l'égal d'un Noir, ça veut dire que je veux devenir noir ? Si les Juifs et les Protestants voulaient l'égalité avec les Catholiques, ça veut dire qu'ils demandaient la conversion ? C'était une discussion que j'avais souvent avec des collégiens du temps où j'enseignais, et qu'ils commençaient par répéter les âneries entendues çà et là, et la majorité de ces gamin/es comprenait.
Le pire ennemi de l'antiféminisme, comme de n 'importe quelle absence de pensée, c'est la sottise.
02/09/2014, 18:51 | PAR OURSE BLANCHE EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE BRIGITTE PINSON LE 02/09/2014 À 16:53
la compétence et le courage,oui ,mais des femmes ministres qui miment les hommes c'est pas mieux que des hommes,c'est nul,,la preuve,rien ne se fait sans la conscience ,les femmes,les hommes,les lois ,bon  a nous de rester avec nos identités de femmes et nos projets de société differents de ceux des hommes,un projet solidaire et écologique de décroissance et de prendre soin de l'Autre,si c'est l'égalité pour faire comme eux,être dans les même poste,les même boulots,avec leurs lois,et être dans leurs visions patriarcales de domination de tout le Vivant ,non merci,je ne crois pas a l'égalité,mais a la différence et a son respect!!

02/09/2014, 20:01 | PAR SUE EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE BRIGITTE PINSON LE 02/09/2014 À 16:53
vous auriez du commencer vous meme à appliquer votre derniere phrase
vous etes lamentable car votre liberte de vous exprimer vous la devez à toutes celles qui ont lutte depuis bien des decennies
mais que vous importe les autres toutes les femmes qui subissent les violences et les humiliations, il y a d'abord vous
02/09/2014, 23:42 | PAR BRIGITTE PINSON EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE SUE LE 02/09/2014 À 20:01
Ma liberté de m'exprimer je  la dois à moi-même, d'abord!
Quant aux femmes qui subissent les violences...je vous raconte ma vie? Les coups reçus et tout le reste?
CE COMMENTAIRE A ÉTÉ DÉPUBLIÉ PAR SON AUTEUR.
02/09/2014, 19:52 | PAR STÉPHANE TABOURET
J'ai connu une femme qui s'appelait Margaret Thatcher ; c'est d'ailleurs un grand mythe bourgeois que les femmes seraient "meilleures" (au sens moral) que les hommes : quiconque les fréquentent un tant soit peu sait que c'est faux : chez les femmes aussi, il y a l'avidité, la soif d'argent, la soif de pouvoir, l'envie, la jalousie. D'ailleurs les femmes PDG des entreprises du CAC 40 sont de bons petits soldats du capitalisme ; idem des femmes politiques : Merkel, Royal, Vallaud-Belkacem, Dati, NKM, la Morano .... allez je m'arrête là sinon je vais y passer la nuit et message à Mediapart : svp arrêtez de nous emmerder avec le soutien à l'ABC de l'égalité, c'est un truc pour les petites bourgeoises, les femmes prolétaires elles s'en tamponnent.
02/09/2014, 22:24 | PAR NIGHTTIMEBURD EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE STÉPHANE TABOURET LE 02/09/2014 À 19:52
Mais qu'est-ce qu'une personne comme vous fait ici ? Vous êtes abonné à Mediapart ? Et vous y trouvez votre compte ?
02/09/2014, 21:11 | PAR ANNE MARIE KIEFER
 "les femmes prolétaires elles s'en tamponnent."
Qu'en savez-vous ?Ce sont le plus souvent celles qui souffrent le plus de leur condition au sein du couple .
03/09/2014, 09:25 | PAR LAURENCE KLEJMAN
D'accord avec toi sur l'essentiel, Martine, mais j'ai du mal à imaginer que tu t'y retrouves dans la politique du gouvernement, en général, et en particulier.

Post a Comment